Comment bien choisir son sèche-serviette électrique ?

0
54
Comment bien choisir son sèche-serviette électrique

Parfait pour sécher les serviettes et réchauffer la salle d’eau, un sèche-serviettes électrique peut être à inertie sèche, à inertie fluide (pierre de lave, céramique ou stéatite) ou à panneau rayonnant. Pour certains d’entre nous, c’est confusant.  On ne sait pas quel sèche-serviettes peut correspondre à nos besoins. 

Alors, allons-y découvrir les différents types de sèche-serviettes électriques ! 

Les caractéristiques d’un sèche-serviettes électrique

Le sèche-serviettes électrique est l’un des éléments fondamentaux d’une salle d’eau contemporaine et confortable. Celui-ci remplit simultanément une double fonction : sécher  les serviettes humides et tiédir l’air ambiant. 

  • Le sèche-serviettes électrique permet de chauffer par une résistance électrique.
  • Le sèche-serviettes électrique convient à toutes les installations électriques. 
  • Le sèche-serviettes électrique se décline en plusieurs modèles : à inertie fluide, à inertie sèche ou rayonnant.
  • Le sèche-serviettes électrique se distingue d’une structure qui se compose de lames rondes ou plates, trop souvent en acier pour celui à inertie.
  • Le sèche-serviettes électrique est doté d’une plaque qui chauffe et restitue la chaleur, dans le cas d’un panneau rayonnant.

La puissance d’un sèche-serviette électrique, exprimée en watts, se différencie selon les modèles. Elle est comprise entre 500 W et 1000 W. Si l’on veut chauffer la pièce, la puissance nécessaire soit être déterminée en fonction de la température désirée et de la surface de la salle de bains. Pour savoir plus, vaut mieux contacter un électricien Yerres

Quel sèche-serviettes choisir : inertie sèche, fluide ou panneau rayonnant ?

Les sèche-serviettes se déclinent principalement en trois modèles : à inertie sèche, à inertie fluide ou à panneau rayonnant. Il faut juste opter pour celui qui pourra correspondre à ses besoins. 

  • Les sèche-serviettes à inertie sèche

Souvent, l’élément chauffant d’un sèche-serviettes électrique à inertie sèche est solide. Le corps de chauffe peut être fabriqué en céramique, en pierre de lave, en fonte, en granit ou en stéatite. La descente de la température est lente mais l’inertie est bonne. Parmi les sèche-serviettes les plus courants, on peut trouver:

  • Le sèche-serviettes en céramique : il est doté de tubes de forme plate. Grâce à une résistance dont la puissance se diffère selon les modèles, ce matériau est apte à bien restituer la chaleur et bénéficie d’un haut niveau d’inertie thermique.
  • Le sèche-serviettes en stéatite : ce dernier se compose de tubes plats. Il offre une très haute restitution de la chaleur.
  • Le sèche-serviettes en pierre de lave : ayant une forme plate (panneau), ce sèche-serviette est qualifié d’une bonne inertie. La pierre de lave est capable de restituer la chaleur de façon durable.
  • Les chauffe-serviettes à inertie fluide

À ce qui concerne les sèche-serviettes électrique à inertie fluide, ceux-ci sont parcourus par un fluide caloporteur. L’élément de chauffe est, alors, fluide. Ce liquide caloporteur circule dans les tubes ronds, plats ou transversaux du sèche-serviettes et permet de produire de la chaleur. Il est doté d’une résistance électrique dont la puissance se différencie selon les modèles.

Le principal avantage d’un sèche-serviette à inertie fluide réside dans sa montée de température rapide, son prix pas cher et les économies d’énergie pouvant être réalisées quotidiennement.

Les sèche-serviettes électriques à inertie fluide sont dotés d’un thermostat. Ceux-ci bénéficient d’une grande modularité et leur programmation avancée permet de réaliser des considérables économies d’énergie.

  • Les sèche-serviettes à panneau rayonnant

Un sèche-serviettes à panneau rayonnant fonctionne différemment. Il s’agit, tout simplement, d’un radiateur électrique à rayonnement, doté de porte-serviettes sur la façade.

La diffusion de la chaleur se réalise grâce à une résistance située derrière la plaque, qui est souvent fabriquée en verre. Propagée sur les parois, la chaleur se diffuse, ainsi, autour du radiateur et permet de réchauffer l’air.

L’élévation très rapide de la température et l’esthétisme contemporain de ce type de sèche-serviettes sont évidemment ses deux points forts. Cependant, c’est peu économique et se doit plutôt d’être mis en place en complément d’un autre radiateur.

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici