Comment poser une VMC : quelles sont les différentes étapes à respecter ?

Installer une VMC s’impose le plus souvent lorsque vous décidez de rénover votre logement sur le plan énergétique. Il est même obligatoire quand il s’agit d’une construction neuve. Son rôle est de faciliter le renouvellement de l’air, et d’éliminer l’humidité. Cependant, l’installation d’une VMC ne laisse place à aucune improvisation. Il est très important que les caissons de ventilation mécanique contrôlée soient installés dans les règles de l’art. Comment poser une VMC dans ce cas ?

Le choix de l’emplacement

L’endroit où vous comptez installer votre VMC doit être choisi avec le plus grand soin. Comme il est possible de s’en douter, il ne sera pas question de mettre le caisson n’importe où. Cliquez ici pour en savoir plus à propos de cet élément de ventilation. Une isolation des conduits est fortement recommandée, surtout ceux qui se retrouveront en dehors du volume de chauffe. Dans le cas contraire, de la condensation risque de se produire dans les conduits.

Comment poser une VMC doit avoir pour objectif d’homogénéiser le système de ventilation dans les différentes pièces du logement. Pour cela, la longueur du circuit doit être la même entre :

  • Le caisson de ventilation ;
  • Les bouches d’extraction.

Le mieux serait que la proximité soit au maximum avec la bouche cuisine. Les caissons de VMC dans leur grande majorité qui sont vendus dans le commerce peuvent être accrochés à la charpente du bâtiment. Pour cela, il est possible de se servir :

  • De cordelettes ;
  • D’un système de suspension ;
  • D’une fixation sur le mur.
Sur le même thème :   Membrane en PVC : avantages, inconvénients et entretien

Pour poser une VMC au mur, certains dispositifs sont vendus avec des gabarits qui facilitent l’opération. Un couvercle peut être fourni pour réparer l’endroit où vous devez mettre les vis de fixation.

Le branchement de la VMC


Une fois que vous avez trouvé l’emplacement idéal, il faut alors passer au branchement de la VMC. À cette étape, il est important de se référer aux règlementations en vigueur dans le pays où l’installation sera faite. En France par exemple, en voici un aperçu :

  • Il faudra disposer d’une ligne électrique allouée au niveau du tableau électrique, et doté d’un disjoncteur divisionnaire de 2 A. Une tête de ligne devra se trouver sur le tableau avec un disjoncteur différentiel de 30 mA.
  • Le raccordement électrique entre la VMC et le tableau électrique pourra se faire avec du fil électrique de section d’environ 5 mm².

Plus loin, vous devrez veiller au respect du code couleur suivant :

  • Rouge pour la phase ;
  • Bleu pour le neutre ;
  • Vert ou jaune pour la terre.

Faites réaliser les travaux par un professionnel pour que tout soit conforme aux règles de l’art.

Comment poser une VMC sans nuisances ?

Sans prendre certaines précautions lors de la pose de la VMC, des nuisances pourraient en découler. C’est ce qui se produit souvent lorsque la fixation est directement faite contre le mur. Il faut alors intercaler des silent blocks entre :

  • Le mur ;
  • Les appuis de fixation du caisson de VMC.
Sur le même thème :   Dépannage, réparation et entretien rideau métallique, comment faire ?

Dans le cas contraire, les vibrations émises peuvent engendrer des nuisances sonores qui risquent de déranger les occupants de la maison. Au cours de la nuit par exemple, vous aurez du mal à vous endormir si la proximité est réduite entre le caisson de ventilation et la chambre. En fonction du positionnement de la VMC, vous pourriez mettre en place des pièges à sons à côté du caisson de ventilation.

Ainsi, la bouche d’extraction ne donnera pas lieu à un dérangement trop important que vous puissiez ressentir. C’est un gros avantage pour les studios de faible superficie, où la cuisine donne aisément sur la chambre ou le séjour. Des conduits extensibles ou souples pourraient être utilisés dans le cadre de cette installation de VMC. Veillez à ce que leur tension ou écrasement ne soit pas excessif.

Vous risquez aussi de faire face à des nuisances acoustiques en cas de non-respect du rayon de courbure des conduits utilisés. C’est pour cela qu’il est fortement recommandé de se conformer à ce que suggère le fabricant.

Les recommandations techniques


Au cours de la pose de votre VMC, vous devrez veiller à ce que l’air circule bien entre les différentes pièces. Concrètement, cela passe par le bon détalonnage des portes. Cette opération est généralement faite sur toute la largeur de la porte. En ce qui concerne la hauteur, elle se situe entre 1 et 2 cm. Le rejet en toiture occupe aussi une place importante. Veillez à ce que son positionnement soit fait loin des arrivées d’air, pour favoriser un renouvellement.

Sur le même thème :   Comment trouver un couvreur ?